phalaenopsis equestris

 

Photo internet , le mien fleurira peut etre fin 2010

Généralités

Cette petite plante a des racines épaisses et abondantes et une tige courte cachée dans une gaine formée par les feuilles imbriquées.

Au nombre de 3 à 5, ces feuilles sont oblongues à ovales et mesurent 20 cm au plus.

L'inflorescence, érigée ou arquée, porte des fleurs en racème ou en panicule.

Ces fleurs sont de tailles différentes sur la tige et de couleurs variables, du blanc au rose foncé, avec un labelle plus foncé, rose ou jaune.

Les pétales sont élliptiques à bord recourbé.

Support & Compost

La culture en pot, dans un compost de composition variable (écorce de pin, polystyrène expansé, mousse de polyuréthane), mais comportant quelques gros morceaux afin d'y favoriser la fixation des racines.

Les rempotages ne doivent être faits que tous les deux ou trois ans, il est préférable de les limiter.

L'opération est en effet traumatisante pour les racines qui sont très fragiles et donc difficiles à séparer sans dommage des supports auxquels elles adhèrent.

Température

Les Equestris peuvent être cultivés entre 18 et 23°C, ce qui rend possible leur culture en appartement.

Un développement plus rapide et harmonieux des plantes demande plus de chaleur dans la journée, durant la période de végétation, jusqu'à 28 à 30°C.

Orchidée de serre chaude. La serre tempérée est utilisable hors des périodes de floraison, quand elle peut assurer une température minimale nocturne de 18°C, l'été, et de 15°C, l'hiver, dès qu'apparaissent les inflorescences.

Au dessous de 15°C, les boutons floraux risquent de tomber.

En dehors de la période de floraison, les plantes tolèrent des températures hivernales plus froides (de 10 à 12°C).

Celles-ci sont d'ailleurs nécessaires pour induire les futures floraisons.

Lumière

Elément important, elle doit être douce sans soleil direct (de 8000 à 20000 lux).

Au printemps et en été, par beau temps, au milieu de la journée, il est recommandé d'ombrer (au moins 60%) pour éviter les brûlures des feuilles, et ce particulièrement dans les régions où le rayonnement solaire est intense.

Seul le soleil du début ou fin de journée est sans risque.

En hiver, les ombrages peuvent être supprimés.

Arrosage

Ils supportent mal une sécheresse prolongée.

Il est donc nécessaire de les arroser régulièrement toute l'année, mais sans excès pour éviter le risque de pourriture.

Cela suppose d'arroser une fois tous les 8 à 10 jours l'hiver, et une fois tous les 4 à 7 jours, au printemps et en été.

Ce rythme dépend de divers facteurs comme le volume des pots, la nature du substrat, l'hygrométrie ambiante, etc.

Il faut éviter de mouiller le coeur de la touffe de feuille, car une présence prolongée de l'eau y provoquerait des pourritures et la mort de la plante.

Humidité

Une bonne humidité relative, de 70 à 80%, est bénéfique, surtout l'été, lorsque la température dépasse 25°C, mais une hygrométrie plus faible est tolérée.

Fertilisation & Multiplication

Les fertilisations sont recommandées, mais de préférence pendant la période de végétation.

Une application tous les quinze jours suffit, soit avec un engrais spécifique, soit avec un engrais riche en azote de formule NPK 15-10-10.

Plante monopodiale, il est impossible de les multiplier par division de touffe. Il faut donc utiliser le procédé de repiquage de keukis ou bouture de tige.

Milieu naturel

Epiphyte originaire des Philippines et deTaiwan.

Ill vit dans de chaudes vallées pluvieuses et humides à des altitudes ne dépassant pas 300 m.

Source : orkideka.be

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site