L' anthracnose

Elle se manifeste par des taches plus ou moins circulaires, de couleur brun clair, se couvrant par la suite de granulation concentrique.

Causes :

Plusieurs champignons peuvent être à l’origine, notamment Gloeosporium, Physalospora cattleyae, Glomerella cingulata . Cette maladie est considérée comme mineure ; elle est répandue dans le monde entier, plus particulièrement dans les zones intertropicales. Favorisée par le vent et la pluie, elle sévit pendant les périodes humides.

 Symptômes :

Le champignon attaque les parties aériennes, surtout les feuilles ; les lésions se forment souvent au milieu des feuilles ou à l’apex. Les zones atteintes commencent par se décolorer, elles brunissent ; lorsque la maladie progresse, on constate que les lésions sont déprimées et nettement délimitées ; leur aspect est alors semblable au dessein d’une cible ; série de cercles concentriques assez réguliers dont la limite avec les tissus sains est bien marquée ; dans les zones nécrosées, on peut apercevoir une grande quantité de fructifications arrondies. De petites taches marron peuvent également apparaître sur les fleurs. Les feuilles atteintes se détachent prématurément ; les décolorations ou les brûlures par le soleil, le froid, les traitements répétés favorisent l’installation du champignon.

Cette maladie est favorisée par un apport d'engrais trop azoté, par un manque de lumière ou par une température trop élevée

Remèdes :

  Il faut couper les parties atteintes et saupoudrer les plaies avec un fongicide.
 En même temps, traiter toute la plante en pulvérisant un fongicide à base de cuivre ou captafol.                                  

Eviter le séjour prolongé des plantes sous les pluies froides d’automne sans protection ; augmenter l’éclairement des plantes. Choisir pour quelque temps un engrais contenant moins d’azote.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site