Chamaedorea

Nom :

Chamaedoréa / Palmier bambou

Nom latin :

Chamaedorea seifrizii (syn. Chamaedorea erumpens)

Nom commun anglais :

Chamaedorea / Bamboo palm

Famille botanique :

Arecaceae

Cultivars et plantes apparentées :

Chamaedorea elegans est une espèce de petite taille qui dépasse rarement 1,20 mètre dans nos maisons même après plusieurs années de culture. Chamaedorea elegans 'Bella' (aussi erronément offert sous le nom de Neanthe bella) est plus fourni que l'espèce. Très répandu comme plante d'intérieur, ce cultivar est également utilisé dans les terrariums. Ses inflorescences rappellent celles du mimosa.

Origine et description :
Le chamaedoréa est un palmier qui croît à l'ombre des grands arbres dans les forêts tropicales humides d'Amérique centrale. De croissance lente, il reste petit dans nos maisons. Ses feuilles, composées de 5 à 15 paires de folioles lancéolées, peuvent atteindre plus de 40 cm de longueur et ses tiges ressemblent à celles du bambou. Il arrive que des inflorescences apparaissent à l'aisselle des feuilles après quelques années de culture si les conditions sont bonnes.

Conditions de croissance :
Le chamaedoréa tolère un endroit moins éclairé mais apprécie une lumière vive sans soleil direct surtout en hiver comme par exemple près d'une fenêtre orientée à l'ouest ou à l'est. Le chamaedoréa n'est pas très exigeant au niveau des températures mais il s'accommode mieux de températures comprises entre 18 et 24 ºC. En hiver, si possible, abaissez graduellement la température à 15-16 ºC sans jamais descendre en dessous de 13 ºC. Évitez les changements brusques de température. Le chamaedoréa tolère mieux l'air sec que les autres palmiers, mais il est préférable de maintenir un taux d'humidité de l'air élevé. Éloignez-le des sources de chaleur en hiver.

Facilité de culture :
Le chamaedoréa est une plante assez tolérante. C'est l'un des meilleurs palmiers d'intérieur. Sa culture est assez facile si on lui fournit beaucoup de lumière et un arrosage adéquat. Sa floraison est discrète.

Arrosage et fertilisation :
En période de croissance, arrosez généreusement pour bien humidifier le substrat sans jamais laisser la base du pot baigner dans l'eau. Les racines du chamaedoréa finissent par pourrir dans les sols constamment gorgés d'eau. Laissez le terreau s'assécher légèrement entre les arrosages. En hiver, espacez les arrosages pour laisser sécher la moitié du terreau. Fertilisez peu ce palmier, seulement deux ou trois fois par an durant la période de croissance avec un engrais équilibré pour plantes d'intérieur, ou un engrais tout usage comme le 20-20-20, dilué de moitié.

Taille et entretien :
Une bonne pratique consiste à doucher périodiquement le feuillage à l'eau tiède de façon à nettoyer et dépoussiérer la plante. Enlevez les feuilles âgées qui se dessèchent et supprimez les fleurs dès leur apparition pour renforcer la plante.

Rempotage :
Le chamaedoréa se plaît dans un sol riche et qui se draine bien. Utilisez par exemple un substrat composé de terreau, de tourbe de sphaigne et de perlite ou un mélange commercial pour plantes tropicales. Le rempotage devient nécessaire lorsque les racines forment une masse compacte. Ne tassez pas trop la terre autour des racines car elles sont fragiles.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site