hypoestes

 

Nom commun:

Plante aux éphélides

Famille:

Acanthacées

Origine:

L'espèce est originaire de Madagascar et fût importé en Europe en 1874.

Toxicité:

Plante non toxique -

Description:

Cette plante est particulièrement appréciée pour la beauté de son feuillage. Elle porte des feuilles vert olive foncé sur lesquelles sont disséminées des taches très apparentes allant du crème au rose vif. Certaines variétés ont de grosses taches roses ou sont même entièrement rose. Les feuilles sont opposées, ovales et pointues, et mesurent 6,5 cm sur 4. Elles sont portées par des pétioles de 4 cm. Cette plante devient vite buissonnante car des rameaux latéraux naissent à l'aisselle des feuilles. L'hypoestes finit par ressembler à un arbuste.

Cette plante vit très longtemps, mais elle perd sa beauté au fil des ans. Les professionnels préconisent de la remplacer chaque année par bouturage, ce qui est très facile.

Floraison :

Au début du printemps, apparaissent des petites fleurs lilas qui ne présentent que peu d'intérêt. Généralement, on les supprime.

Croissance :

Les plantes achetées dans le commerce sont toujours traitées avec un retardateur de croissance. Elles ont un aspect bien compact. Elles pousseront donc brusquement en hauteur après l'achat. Il faut régulièrement pincer l'extrémité des tiges pour que l'hypoeste conserve une apparence harmonieuse. Il peut atteindre des dimensions importantes, mais au-delà de 4 à 6 cm de hauteur et d'étalement, il aura un aspect très hirsute.

Utilisation :

L'hypoeste est une plante d'apparence délicate et on le cultive souvent seul, dans un beau cache-pot. Il aime l'humidité et on le cultive parfois en terrarium ou en jardins en bouteilles.

Soins :

L'hyposte a besoin d'une excellente lumière pour conserver ses macules contrastées. Les taches peuvent presque disparaître complètement si la lumière est insuffisante. Trop de soleil nuit malgré tout à cette plante et il faut la protéger en tamisant les rayons brûlants, surtout derrière une vitre.

Cette plante est relativement facile à cultiver, surtout en ce qui concerne les nouvelles variétés. Le principal entretien consiste à pincer les tiges pour conserver un port harmonieux, et ce, tout au long de l'année. En général, on ne laisse pas la plante dépasser 30 à 40 cm de hauteur, car au-delà, elle est vraiment trop désordonnée.

L'hypoeste a de grands besoins en humidité et il faut le bassiner régulièrement et placer le pot sur un lit de cailloux, de tourbe ou de billes d'argile humides.

Les températures habituelles d'un intérieur conviennent tout au long de l'année. N'exposez jamais cette plante à des températures inférieures à 13°C, elle ne survivrait pas.

En période de croissance, arrosez suffisamment pour bien humecter le mélange à chaque fois. Puis laissez sécher légèrement en surface avant un nouvel apport. Utilisez de préférence de l'eau de pluie. En période hivernale, si la plante arrête sa croissance, laissez sécher le compost sur une bonne moitié entre chaque arrosage. Les jours courts et des températures plus fraîches peuvent inciter la plante à se reposer, mais ce n'est pas toujours le cas, Si la plante continue à croître normalement, arrosez de la même façon toute l'année.

Enrichir d'engrais ordinaire liquide tous les 15 jours du mois de mars à la fin du mois d'août.

Utilisez un mélange à base de terreau. Rempotez tous les ans, au printemps jusqu'à ce que la plante loge dans un pot de 12 cm. Il est préférable de ne pas utiliser de pots trop grands pour cette plante.

Maladies et erreurs de culture :

Les bords des feuilles brunissent et se flétrissent quand la plante manque d'eau ou que l'humidité atmosphérique est insuffisante. Placez le pot sur un lit de cailloux, de tourbe ou de billes d'argile humides et arrosez régulièrement la plante.

Des taches grises ou brunes apparaissent sur les feuilles. La pourriture grise survient si l'humidité est trop importante en milieu froid et mal aéré. Trouvez un emplacement plus lumineux et plus chaud. Laissez sécher la terre.

Parasites :

Les araignées rouges tissent des toiles entre les feuilles et les tiges quand l'air est trop chaud et trop sec. Le meilleur moyen de lutter contre ces acariens est d'augmenter l'humidité ambiante par tous les moyens.

Multiplication :

Le bouturage de cette plante peut se faire à toute époque de l'année. Prélevez des segments terminaux de 7,5 à 10 cm et supprimez les feuilles inférieures. Les faire prendre racine dans de l'eau ou les planter dans des pots de 8 cm après avoir trempé les tiges dans de la poudre d'hormones de bouturage. Utilisez un mélange humide de tourbe et de sable. Enfermez les pots dans des sachets de plastique transparents et conservez à des températures comprises entre 18 et 21°, et sous une lumière vive mais tamisée. Ne plus arroser pendant les 6 à 8 semaines que mettront les racines à se former. Ôtez alors les plastiques et arrosez, mais très peu à chaque fois. Les boutures ayant pris dans un verre d'eau seront rempotées quand leurs racines auront 5 cm de long. Dans ce cas, arrosez généreusement au départ, puis réduisez peu à peu les arrosages jusqu'à la normale.

6 mois plus tard, les racines doivent avoir rempli tout le pot et il est nécessaire de rempoter dans un pot plus grand d'une taille. N'oubliez pas de pincer régulièrement les jeunes plants.

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×